Keep your family safe! Click here to see how.
cherry wood medicine cabinets https://trustpillsnorx.com/saxenda/ traditional medicinals weightless tea reviews

5G Wireless Radiation

In English

Annoncée pour très bientôt, la 5G est la nouvelle technologie haute capacité sans fil dans le domaine du transfert toujours plus rapide de données toujours plus massives, et le gouvernement canadien demande votre opinion sur son déploiement. La 5G va faciliter le divertissement immersif, l’internet des objets (Internet of Things – IoT), les voitures autonomes et la diffusion en continu de données vers les téléphones cellulaires et autres appareils sans fil. Avec une infrastructure de réseaux de la densité requise, nous allons tous subir des taux d’exposition de plus en plus importants aux radiations des radiofréquences. Les conséquences sur notre santé seront du même ordre, et C4ST croit qu’il importe d’en savoir plus avant de se lancer dans une telle aventure.

C4ST recommande l’adoption d’un moratoire sur le déploiement de la 5G jusqu’à ce que l’on ait examiné l’aspect scientifique et les contrecoups de cette technologie, et que l’on comprenne bien les incidences de cette technologie non testée sur la santé –– car ces émissions vont venir s’ajouter à la récente hausse de l’exposition aux radiations des radiofréquences de la 3G et de la 4G attribuable à la multitude d’appareils/dispositifs utilisés aujourd’hui.

Faites connaître votre opinion – marche à suivre à la fin de l’article.
10 RAISONS DE SE FAIRE ENTENDRE ….

  1. Un nombre croissant d’antennes relais installé à quelques mètres des habitations et des écoles – La technologie de la 5G va exiger des infrastructures majeures parce qu’elle n’est efficace que sur de courtes distances et qu’elle traverse mal les structures solides. Elle requiert donc des espaces sans obstacles entre les transmetteurs et les récepteurs. Un nombre élevé d’antennes sera nécessaire, préférablement installée en visibilité directe. Concrètement, la mise en œuvre à grande échelle de cette technologie pourrait se traduire par l’installation de «petites» mais puissantes antennes toutes les 2 à 10 maisons dans les secteurs résidentiels. 1
  2. Appréhension concernant les effets sur la santé – On dispose de preuves scientifiques tangibles indiquant que les rayonnements auxquels nous expose l’infrastructure associée à la 3G et à la 4G ont des effets nocifs graves sur la santé.² Le nouveau spectre proposé à la délivrance de licences a fait l’objet de très peu de recherches sur le volet des effets sur la santé humaine. Ni Santé Canada ni Innovation, Sciences et Développement économique Canada ne peuvent citer de travaux évalués par les pairs et fondés sur des résultats qui prouvent que la technologie 5G est sans danger.³ Par contre, ce que nous savons sur le sujet est inquiétant.
  3. Inquiétudes liées au cancer – Tous les rayonnements émis par les appareils/dispositifs sans fil ont été classés dans la liste des cancérogènes du Groupe 2B « peut-être cancérogène pour l’homme » par l’Organisation mondiale de la santé.4 Le plomb et le DDT figurent dans la même catégorie.
  4. La peau subira les effets les plus intenses – Les rayonnements associés à la 5G seront essentiellement absorbés par la peau, le plus vaste organe du corps humain. 5,6,7,8 L’importance du principe de précaution gouvernant une approche informée est d’autant plus nécessaire qu’il existe des interactions entre les rayonnements du sans-fil et des produits chimiques toxiques9 À titre d’exemple : certaines substances toxiques peuvent se concentrer dans la peau, et des interactions avec les rayonnements électromagnétiques pourraient être un des facteurs d’augmentation de l’incidence des cancers de la peau même en l’absence d’exposition solaire. Il pourrait donc y avoir une amplification et une accélération de ce problème.
  5. Effets nocifs prouvés par des applications militaires – Nous ne savons tout simplement pas l’ensemble des effets des fréquences pulsées de la 5G. Comme l’a souligné l’Environmental Health Trust, nous savons pour les fréquences à peine supérieures à la 5G que …les forces armées des É.-U., de la Russie et de la Chine ont mis au point des armes fondées sur la capacité des émissions électromagnétiques de cette gamme de fréquences à induire des sensations de brûlures sur la peau dans le cadre du contrôle des foules. Des émetteurs portables d’ondes millimétriques sont utilisés par l’armée américaine pour disperser des foules (Active Denial Systems).10 Cette technologie exploite le fait que les canaux sudoripares puissent agir comme des antennes pour les faisceaux d’ondes submillimétriques, ce qui déclenche une sensation de brûlure intense très douloureuse11
  6. Des essais thérapeutiques employant les fréquences des ondes millimétriques ont effectivement permis de traiter les maux de tête et les douleurs neuropathiques, aigües postopératoires, ou associées à l’arthrite.12
  7. Normes de sécurité inadaptées : – plus de 224 scientifiques de 41 pays, qui ont publié des études évaluées par les pairs sur les effets biologiques et sur la santé des radiations non ionisantes13, ont rendu publique la déclaration suivante le 11 mai 2015 : « Ces résultats justifient notre appel à tous les États membres des Nations Unies à encourager l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à faire preuve de leadership et de détermination afin d’adopter des lignes directrices plus protectrices quant à l’exposition aux CEM (champs électromagnétiques), d’encourager l’adoption de mesures préventives et de sensibiliser le public aux risques pour la santé, particulièrement pour les enfants et le développement du fœtus. Par son inertie, l’OMS ne remplit pas le rôle qui est le sien en tant qu’organisme international de santé publique de premier plan. »14
  8. Tandis qu’Innovation, Sciences et Développement économique Canada est occupé à résoudre ses problèmes d’octroi de licences, des entreprises du Canada déploient déjà des infrastructures pilotes pour la 5G :

  9. Nous devrions tirer des leçons de précédentes catastrophes en matière de santé publique. Au Canada, nous n’avons pas un bilan très brillant pour ce qui est de la protection de la population en temps opportun! Il suffit de penser aux retards qui perdurent pour ce qui est de l’amiante, du tabagisme et du bisphénol A (BPA) – ou même à la thalidomide et à l’isolation à la mousse d’urée formaldéhyde des années passées. De plus en plus de données scientifiques valides prouvent que l’exposition aux CEM des appareils sans fil est en passe de devenir, en matière de santé publique, une catastrophe d’une ampleur comparable.
  10. Davantage d’incertitude – Dans son article « A 5G Wireless Future: Will It Give Us a Smart Nation or Contribute to An Unhealthy One? », Dre Cindy Russell s’interroge à juste titre sur les plans de déploiement de la technologie 5G conçus par les entreprises nord-américaines.15

QUE PUIS-JE FAIRE? Faites connaître votre opinion au gouvernement fédéral.

Le document d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada s’intitule :

Consultation sur la libération du spectre des ondes millimétriques à l’appui de la technologie 5G 16

Il y est mentionné que « l’objectif du programme du spectre est de maximiser, pour les Canadiens et les Canadiennes, les avantages économiques et sociaux découlant de l’utilisation du spectre des radiofréquences. » Pourtant, si cela engendre des conséquences dommageables imprévues sur la santé, un tel objectif sera gravement compromis.

Marche à suivre :

Envoyez vos commentaires par courriel d’ici le 15 septembre 2017, à:

ic.spectrumauctions-encheresduspectre.ic@canada.ca

Directives et suggestions pour vos commentaires :

  • Les formats Microsoft Word ou Adobe PDF sont exigés;
  • Citez l’article de la Gazette du Canada, 1re partie, juin 2017, « Consultation sur la libération du spectre des ondes millimétriques à l’appui de la technologie 5G » – Avis no SLPB- 001-17
  • Faites référence à la question 7-2 et mentionnez dans votre commentaire les raisons pour lesquelles ISDÉ devrait décréter un moratoire sur l’octroi des licences en vertu du Nouveau cadre de délivrance de licences pour les bandes de 24, 28 et 38 GHz.

Exprimez vos inquiétudes, exigez un moratoire sur toutes les BANDES PASSANTES PROPOSÉES POUR LA 5G jusqu’à l’analyse complète des risques d’effets nocifs sur la santé dont le public pourra prendre connaissance et qui prouvera hors de tout doute que les expositions proposées ne sont pas dangereuses… AVANT d’octroyer des licences d’utilisation du spectre de la 5G.

N’hésitez pas à faire suivre cette démarche d’un courriel à votre député ou députée, http://www.noscommunes.ca/fr/accueil  à la ministre de la Santé Jane.Philpott@parl.gc.ca , à la ministre des Sciences, kirsty.duncan@parl.gc.ca, et au ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique Navdeep.Bains@parl.gc.ca ainsi qu’aux autorités locales, p. ex. votre maire et vos conseillers municipaux.

 

References:

  1. https://ehtrust.org/key-issues/cell-phoneswireless/5g-networks-iot-scientific-overview-human-health-risks/
  2. http://c4st.org/wp-content/uploads/2017/04/original-references_of_over_200_scientific_studies_showing_potential_harm_at_levels_below_safety_code_6.pdf
  3. Aucun exercice d’évaluation ou analyse des effets biologiques n’apparaît dans le Code de sécurité 6 (2015), la raison d’être du Code (2015) ou les références faisant autorité mentionnées dans ces rapports.
  4. Communiqué de presse OMS/CIRC ::http://www.iarc.fr/en/media-centre/pr/2011/pdfs/pr208_E.pdf
  5. https://ehtrust.org/wp-content/uploads/Yuri-Feldman-and-Paul-Ben-Ishai-Abstract.pdf
  6. https://www.researchgate.net/publication/51394628_Human_Skin_as_Arrays_of_Helical_Antennas_in_the_Millimeter_and_Submillimeter_Wave_Range
  7. http://aph.huji.ac.il/people/feldman/research.htm#Human%20Skin%20as%20Arrays%20of%20Helical%20Antennas%20in%20the%20Millimeter%20and%20Submillimeter%20Wave%20Range
  8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21297244
  9. Kostoff, R. N., & Lau, C. G. Y. (2013). “Combined biological and health effects of electromagnetic fields and other agents in the published literature.” Technological Forecasting & Social Change, 80(7), 1331–1349 .
  10. Les fréquences utilisées pour la 5G servent dans certains types d’armes de contrôle des foules. https://ehtrust.org/key-issues/cell-phoneswireless/5g-networks-iot-scientific-overview-human-health-risks/
  11. https://www.researchgate.net/publication/51394628_Human_Skin_as_Arrays_of_Helical_Antennas_in_the_Millimeter_and_Submillimeter_Wave_Range
  12. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1475937/
  13. Partie du spectre électromagnétique qui comprend les champs de fréquences extrêmement basses (ELF) utilisées en électricité, ou rayonnements des radiofréquences (RRF) servant aux communications sans fil.
  14. Au 22 mars 2017, cet appel avait rallié 225 signataires de 41 pays.
  15. http://www.sccma-mcms.org/Portals/19/assets/docs/17ZZ-PDF.pdf?ver=2017-05-10-133815-897
  16. http://www.ic.gc.ca/eic/site/smt-gst.nsf/fra/sf11298.html